ACNE: définition et traduction

ACNE, subst. nous faisons.

A.- MÉDICAL, ANIMAL. Affections cutanées dues à des lésions inflammatoires des glandes sébacées ou des follicules pileux, observées chez l'homme et certains animaux de compagnie:

1. … on remarque quelques boutonsl'acné sur le front …
P. Janet, Obsessions et psychanalyse,t. 2, 1903, p. 121.

2. L'examen hématologique sera (…) un précieux guide pour différencier certains cas (…)l'acné séborrhéique, d & # 39;l'acné anthracacoïde iode avec variole …
P.-J. Weaver ds(F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouveau traité sur les drogues,fasc. 2, 1920-1924, p. 292).

3. L'acné. Vaccin de guérisonl'acné.
R. Weitz, Nouvelle forme médicamenteuse,1935, p. 456.

Frein. En plus des expressions citées ci-dessus, le mot est inclus dans un certain nombre de syntagmes, dont le plus connu est acné rosacée, n. enregistrer. de couperose.

B.- Particulièrement courant. Acné juvénile :

4. Des larmes coulaient sur la pommade dégoulinante de ses joues (de Deborah) et montraient les rayures sanglantes de sal'acné, assez insignifiant en bref …
A. Daudet, L'évangéliste,1883, p. 212.

5. … la journée ressemble à un grand garçon qui est trop jeune, à l'âge ingrat de sa vie, un peul'acné jeune sur son visage d'adolescent.
J. Malegue, Augustin ou le Maître est là,t. 2, 1933, p. 112.

6. Les passionnés de matchmaking s'aiment sur le pas de leur porte, c'est le printemps,l'acné de étudiants et voici la fille du sultan et le dompteur des mandragores, ce sont les pélicans, les fleurs sur les balcons, ce sont les abreuvoirs, c'est la belle saison.
J. Prévert, Paroles,1946, p. 19.

Verdict. – 1. Formes des phonèmes. : (acné). 2. Homme. : haquenée. 3. Der. et connexions: en forme d'acné, semblable à de l'acné.

Etymol. ET HIST. – 1816 pathol. Couperose; dartre militaire; propagation de dartre »(Tige de selle, Dossier médical général, plein. 53, p. Avril 351 PEU, XVIII, 2 b); 1826 fait référence à des formes spéciales de couperose: l'acné simple face Willan.; l'acné signes de ponctuation Willan.; l'acné endurer Willan.; l'acné rosacée Willan. (P. Rayer, Théorie des traités. vous mead. maladies de la peau, Paris 1827, pp. 461-462).
Employeur de coin. l'acné med., empl. pour le 1refois dans le sens de "couperose" en 1812 Bateman, Un résumé pratique des maladies de la peau (à partir d'avril) PEU, XVIII, 3), du lat. sc. l'acné Couperose, 1763 AD Boîte de la croix sauvage, Nosologie méthodologique (à partir d'avril) id.), du gr. fin α
́
κ
ν
η dont l'origine. est obscur. : La plupart des étymologistes considèrent α
́
κ
ν
η (1retémoignage. ves. : Aetius d'Amida ds Corp. medicorum Graecor., VIII, 2 420; à partir d'avr id.), synon, du gr. classe. ι
́
ο
ν
θ
ο
ς et hors du bar. varus, comme erreur de copie pour α
̓
κ
μ
η
Empl. dans la même phrase que 1heins. Apr J.-C. par le docteur gr. Cassius Felix (pl Ideler, Physici et medici Graeci minor, I, avril 155 id.), ce qui signifie «efflorescence», dérivé du sens littéral de «pic» ou «premier âge, âge adulte, adolescence» (celui où l'acné se manifeste), comme l'ont confirmé les médecins grecs. Nouvelle hyp. formulé par Skinner, L'origine des termes médicaux, Baltimore, 1961, p. 6 avril, les données fournies par le Dr Poynter sont fournis et à travers PEU, place. cit. Gr. fin α
́
κ
ν
η der. reg. d'un gr. α
́
κ
ν
η
σ
ι
ς "éruption cutanée sans démangeaisons" constituée de α
̓- et κ
ν
η
̃
σ
ι
ς "démangeaisons"; à l'appui de cette hyp, la forme gr. α
́
κ
ν
η
σ
μ
ο
sans "démangeaisons" (Hippocrate ds PEU, place. cit.). En fait, ce mot a été très tôt influencé par la pop. qui fait son origine. discutable et obscure. cf. avec 1rehyp. : cur in facie différent prodeunt irere in ipso aetatis flore vigoreque, quaepropter et α
̓
κ
μ
α
́
ς, id est in vigores, idiotarum vulgus eos nuncupat (ds Bateman, le. cit., 261 avril. PEU, place. cit.); cf. avec 2ehyp. : α
́
κ
ν
η … sic appellatur quod non pruriat, nec aegrum ad se scabendun stimulet (1564, Jean de Gorris, Livres Definitionum medicarum, XXIX avril id.). – Mack. t. 1 1939, p. 200.

CONDITION. – Tache de rousseur. abs. litt. : 6.

BBG. – Bien. 1957. – Bouillet 1859. – Garnier-Del. 1961 (1958). – Litri-Robin 1865. – Incendie privé. 1870 .– Quillet Med. 1965.

ACNE: définition et traduction
4.9 (98%) 32 votes