Soyez belle ou filtrez-vous

Une structure cutanée uniforme, des sourcils structurés, des cils pleins, une bouche renfrognée. Nez raffiné et pommettes saillantes en option. Ce sont les critères du selfie moderne. Jusque-là, aucune chirurgie plastique n'était nécessaire. La magie opère sur Instagram grâce à l'utilisation de filtres disponibles en quelques clics et appelés "Beauty", "Top Model Look", "Natural" ou encore "Freckles".

Ce dernier, imaginé par l'influenceur français Camille Callen – qui compte 876 000 abonnés – donne l'illusion d'un maquillage naturel avec certains Taches de rousseur, dont l'intensité peut être ajustée avec un curseur. Ce masque de beauté virtuel a été téléchargé 175 millions de fois depuis sa création il y a quelques semaines.

Derrière leurs écrans, des milliers d'utilisateurs – souvent très jeunes – affinent leur image pour ressembler à leurs icônes préférées Kylie Jenner, Bella Hadid ou Emily Ratajkowski. Une autre option consiste à ajouter des filtres qui semblent défigurés après une mauvaise opération cosmétique. Pour calmer le jeu, Instagram a interdit même les filtres les plus extrêmes en octobre.

En quelques mois, la diffusion de ces nouveaux visages prêts à l'emploi a fondamentalement changé les règles de la beauté. Pire encore, selon Géraldine Bouchot, directrice du bureau des tendances Carlin, cette mode commence à brouiller dangereusement les frontières entre le réel et le virtuel: "Pour ces utilisateurs

Pour lire les 85% restants
Testez l'offre sans engagement pour 1 €.

Soyez belle ou filtrez-vous
4.9 (98%) 32 votes