Transcription révisée des gains 4519.T ou présentation des gains du 23 au 20 avril à 9h00 GMT

Tokyo, 4 mai 2020 (Thomson StreetEvents) – Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou présentation de Chugai Pharmaceutical Co Ltd sur les revenus ou la présentation Jeudi 23 avril 2020 à 21h00 GMT

Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – Chef de département pour le département de gestion de portefeuille de R&D

Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – VP et Chef de la Division Marketing et Ventes

Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Très bien. & Acct., Corp. Communication, approvisionnement, Dig. Stratégie et informatique Sol.

Daiwa Securities Co. Ltd., Département de recherche – Analyste de recherche

Nomura Securities Co. Ltd., Département de recherche – Analyste principal

Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities Co., Ltd., Département de recherche – Analyste principal

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, approvisionnement, Dig. Stratégie et informatique Sol. (1)

(Interprété) Bonsoir mesdames et messieurs. Je suis Toshiaki Itagaki, vice-président exécutif et directeur financier de Chugai Pharmaceutical. Merci beaucoup d'avoir participé à notre conférence téléphonique à cette heure tardive pendant l'urgence.

Dans notre entreprise, les employés travaillent en règle générale à domicile depuis le 28 mars, en commençant par les bureaux de la région métropolitaine de Tokyo. Ce rapport de revenus a été préparé par des personnes travaillant à domicile, mais nous avons pu annoncer le résultat financier comme prévu. Mais dans des endroits comme les usines, les membres de certains départements font encore la navette pour travailler afin d'assurer un approvisionnement stable. Aucun employé n'est infecté par COVID-19 et nous sommes déterminés à être pleinement préparés à continuer de faire ce qui doit être fait.

Maintenant, laissez-moi entrer dans le diaporama. Veuillez passer à la page 2. À partir de ce rapport sur les revenus, nous avons résumé les sujets spécifiques qui devraient être notés dans une diapositive intitulée Business Update. Les éléments écrits en bleu sont des actions liées au pipeline de développement, qui seront expliquées plus tard, je vais donc me concentrer sur celles en noir.

En janvier, nous avons annoncé un partage des actions et notre nouvelle équipe de direction. Le fractionnement des actions entre en vigueur le 1er juillet et vous voudrez peut-être le savoir lors du calcul du BPA et des dividendes par action pour toute l'année.

En février, nous avons annoncé à l'inhibiteur de SGLT2, la tofogliflozine, qui avait déjà été commercialisée sous 2 marques via 2 canaux, que nous résilierions l'accord de licence avec Sanofi KK, et le médicament sera commercialisé exclusivement par la médecine nucléaire au Japon à partir du mois de juin. . Nous pensons que ces changements n'auront pas d'incidence sur les prévisions de bénéfices consolidés de Chugai. Nous avons également organisé un atelier sur les soins multidisciplinaires en équipe au Cambodge Medical Center. Cela fait partie de nos efforts pour contribuer à un meilleur accès aux médicaments remboursables dans le monde.

En mars, en règle générale, les employés de la région métropolitaine de Tokyo ont commencé le télétravail comme contre-objectif de COVID-19. Et pour le moment, les employés de partout au pays, en règle générale, doivent travailler de chez eux jusqu'au 6 mai. Par ailleurs, une résolution du dividende final de l'exercice de 92 JPY par action, de 40 JPY de dividende ordinaire et de 44 JPY de dividende spécial a été adoptée lors de l'assemblée générale. Nous avons également annoncé le Chugai Digital Vision 2030 conçu pour réaliser la transformation numérique. Nous poursuivrons l'innovation commerciale grâce aux technologies numériques et aux solutions de soins de santé pour changer la société.

Voir page 3. L'aperçu financier est le résumé des résultats financiers du premier trimestre. Les revenus ont atteint 179,4 milliards JPY; bénéfice d'exploitation, JPY 74,1 milliards; et le bénéfice net, JPY 52,7 milliards, et a réalisé des augmentations à la fois des revenus et des bénéfices d'une année sur l'autre. Il n'y a eu qu'un impact mineur sur la performance financière au premier trimestre de COVID-19. Les revenus et les bénéfices ont tous deux enregistré une croissance à deux chiffres, dépassant considérablement les résultats de la même période l'an dernier. Cela représente des revenus records au premier trimestre, un bénéfice d'exploitation et un bénéfice net. Le bénéfice d'exploitation et le bénéfice net ont été les plus élevés jamais enregistrés, non seulement au cours des derniers premiers trimestres, mais comme tout résultat trimestriel. L'évolution par rapport aux prévisions annuelles annoncées en début d'année est en ligne avec les prévisions en termes de revenus, dépenses et bénéfices.

Passons maintenant plus en détail. Jetez un oeil à la page 4. Du haut. Le chiffre d'affaires s'est établi à 179,4 milliards de yens, en hausse de 16,3% par rapport à l'année précédente. Les ventes ont augmenté de 4,9% et les ventes intérieures ont affiché une forte croissance en raison de la croissance des ventes de produits nouveaux et de transporteur. Dans les sociétés étrangères, les exportations de redevances Hemlibra et d'autres revenus d'exploitation ont augmenté en raison d'une augmentation des revenus de redevances pour les redevances Hemlibra et les revenus de l'intéressement ont augmenté de 12,7 milliards JPY. Les autres revenus d'exploitation ont augmenté de 5,6 milliards de yens en raison d'une augmentation des revenus à un moment donné. Le ratio du coût des ventes a augmenté de 4,1 points de pourcentage pour atteindre 42,2%, la proportion de produits propres dans la gamme de produits ayant augmenté et les exportations d'Hemlibra ayant été facturées au prix de livraison ordinaire à partir du premier trimestre.

Les charges d'exploitation ont augmenté de 1,7 milliard JPY, principalement en raison de l'augmentation des frais de recherche et développement. En conséquence, le résultat opérationnel a augmenté de 54,7% à 74,1 milliards JPY et la marge opérationnelle a atteint 41,3%. Lorsque vous déduisez le solde de votre compte financier et de l'impôt sur le revenu de ce chiffre, vous obtenez un revenu net de 52,7 milliards JPY, en hausse de 16,4 milliards JPY ou 45,2% par rapport à l'année précédente.

La page 5 montre la répartition des augmentations et des réductions des ventes. Et les ventes par zone de maladie à gauche, les ventes à l'étranger se sont élevées à 42,6 milliards de yens, en hausse de 10,9% ou à deux chiffres. Si vous regardez les ventes par produit à droite, en haut à droite montre Hemlibra avec une augmentation de JPY 7,9 milliards sur un an, la plus forte croissance des ventes parmi les produits. En revanche, Alecensa à l'étranger et Actemra à l'étranger figurent sur la liste de ceux qui ont chuté, car ils ont été affectés par la baisse du prix unitaire à l'exportation et le renforcement du yen. Leurs volumes sont restés stables d'année en année et cela est dû à l'époque des expéditions. Les ventes mondiales de ces produits Roche augmentent régulièrement.

De retour sur le graphique de gauche, les ventes intérieures ont augmenté de 2,6% pour atteindre 101,9 milliards de yens. Au fond, le domaine de l'oncologie a progressé de 5,2%. Après produit en bas à droite, Tecentriq et Perjeta ont connu une forte croissance. Ceux qui ont réduit sont Herceptin, en baisse de 27,4%; Xeloda, en baisse de 54,2%; Rituxane, en baisse de 38,7%; et Avastin, en baisse de 4,7%, tous affectés par les produits biosimilaires et génériques.

De retour sur le graphique de gauche, la zone des jambes et des articulations a augmenté de 2,9%. Aucun produit spécifique n'est mentionné, mais Actemra et Edirol étaient en pleine croissance. La zone de maladie rénale a diminué de 15,2%. Aucun nom de produit n'est répertorié, mais Mircera et Oxarol ont légèrement baissé. Enfin, d'autres ont augmenté de 2% et les ventes intérieures d'Hemlibra ont augmenté de 5,2 milliards de yens. En revanche, comme l'épidémie de grippe a été la plus lente en 10 ans, les ventes ordinaires de Tamiflu ont chuté de près de 90%.

La page 6 montre les facteurs à l'origine de l'augmentation du bénéfice d'exploitation de JPY 26,5 milliards. Sous le deuxième facteur de gauche, la marge brute des ventes, les ventes ont augmenté de 6,8 milliards de yens, tandis que le rapport coût / ventes s'est amélioré de 4,1 points de pourcentage en raison de la gamme de produits et du prix d'offre ordinaire appliqués aux exportations Hemlibra, avec un les ventes ont baissé de 2,7 milliards JPY. L'augmentation des ventes et la réduction des coûts de vente ont ainsi entraîné une augmentation de la marge brute de JPY 9,6 milliards.

Les redevances et autres revenus d'exploitation ont augmenté de JPY 18,3 milliards, avec une augmentation des revenus et des revenus d'Hemlibra à un moment donné. Le montant total de l'augmentation se reflète dans l'augmentation du résultat d'exploitation.

Les charges d'exploitation sont divisées en 3 sous-postes, qui ont tous augmenté. En particulier, les dépenses de R&D ont augmenté de 1,4 milliard JPY en raison d'une augmentation des coûts pour le matériel d'essai clinique sur la base de progrès constants dans les projets de développement.

La page 7 montre des progrès au premier trimestre par rapport aux prévisions pour l'ensemble de l'année. Nous avons fait des progrès presque conformes aux prévisions. Dans la troisième ligne du haut, les ventes intérieures ont augmenté de 24,8%, plus rapidement que les 22,7% enregistrés au même trimestre l'an dernier. Cela est dû au fait que l'impact des révisions des prix des médicaments de l'INSA sera perçu au cours des neuf mois à partir d'avril, ce qui rend le taux de progression du premier trimestre beaucoup plus élevé. Les revenus provenant des redevances et de la participation aux bénéfices ont augmenté de 18,7%, ce qui est toujours conforme au plan, car Hemlibra devait croître de façon exponentielle.

Les autres revenus d'exploitation sont tirés par les événements. Cependant, au premier trimestre, des revenus non récurrents relativement importants ont été reçus, ce qui a fait progresser le taux de progression de 44,7%. C'est encore une fois conforme au plan. Les dépenses d'exploitation ont progressé un peu plus lentement que l'année dernière, lorsque certains événements ont été annulés ou reportés.

En résumé, les ventes intérieures expliquent le fait que le trimestre était avant les révisions du prix des médicaments de l'INSA, les revenus ont été comptabilisés à un moment donné au premier trimestre et les dépenses légèrement inférieures aux prévisions ont été dépensées. En conséquence, il apparaît que le résultat opérationnel a progressé plus que l'an dernier à 26,9%, mais il est juste de dire que la progression était plus ou moins conforme aux prévisions.

La page 8 décrit le taux de progression des ventes par produit. Les ventes intérieures ont permis à un grand nombre de produits de progresser plus rapidement que l'an dernier. Ceux qui ont l'air mieux continuent en raison de l'avantage du premier trimestre étant les révisions de prix avant Avastin, Perjeta, Xeloda, Actemra et Hemlibra de NHI. En raison de la perte des primes de médicaments innovants et du prix de l'expansion du marché, après le 1er avril, les prix des médicaments de l'INSA pour ces 5 produits seraient réduits de 15% à 27%. Pour plus d'informations, voir page 12 de l'annexe.

L'edirol, dont un générique devrait être ajouté à la liste des prix des médicaments de l'INSA en juin, restera à un rythme élevé jusque-là. En revanche, les tarifs de vente à l'étranger dépendent des délais de livraison. Et c'est pourquoi il est difficile de déterminer l'élan du moment. Par exemple, Alecensa a connu une augmentation de 15,9% tandis qu'Hemlibra avait 36,0%. Cela reflète les différences de temps de transmission et n'indique pas qu'ils sont loin devant ou derrière les prévisions. Les deux sont en ligne avec les prévisions faites en début d'année.

La page 9 est une diapositive bien connue et la plus populaire. Mais cette fois, nous venons de publier les résultats du premier trimestre et il n'y a pas d'autres mises à jour à partager avec vous.

Allez à la page 10, qui est notre dernière page pour la présentation principale. Ceci décrit l'impact de la nouvelle pandémie de coronavirus sur les performances de l'entreprise. Comme je l'ai mentionné plus tôt, l'impact au cours du premier trimestre a été faible. Cependant, si la situation persiste et s'aggrave, nous ne pouvons pas exclure une opportunité de voir un impact majeur sur nos activités à partir d'avril. Premièrement, en raison des activités de vente limitées et du déclin des patients ainsi que des patients externes, nous pourrions faire face à des lancements tardifs sur le marché de nouveaux produits tels que Tecentriq et Hemlibra, ainsi que des produits avec des indications supplémentaires affectant nos ventes intérieures. L'acquisition de Hemlibra par un patient étranger retardé pourrait avoir un effet défavorable sur les exportations, les redevances et le partage des revenus.

Deuxièmement, nous pouvons subir des retards dans les processus de demande et d'examen des autorités réglementaires dans chaque pays en ce qui concerne les questions réglementaires. Troisièmement, pour les projets en développement, les restrictions sur les visites des institutions médicales ainsi que sur les patients en visite à l'hôpital peuvent affecter notre plan de lancement de nouveaux essais cliniques et les progrès des essais cliniques en cours.

Pour les projets en phase de découverte de médicaments, la transition vers la phase de développement peut être retardée à moyen et long terme. Les investissements en capital peuvent faire face à des progrès plus lents ou prévoir des ajustements. De plus, pour maintenir chaque fonctionnalité, nous devrons peut-être engager des dépenses qui ne sont pas incluses dans les prévisions originales. A ce stade, il n'y a pas de retard majeur dans l'approvisionnement des produits, tant au Japon qu'à l'étranger. Même si la situation persiste et s'aggrave, nous assurerons un approvisionnement stable en produits.

Enfin, nous avons publié un communiqué de presse relatif à une étude clinique d'Actemra pour la pneumonie au COVID-19. Les détails seront traités dans la prochaine section R&D.

Pour conclure, nous ne savons pas quand la pandémie sera terminée. Par conséquent, nous ne pouvons pas déterminer l'ampleur de l'impact sur nos activités à ce stade. Nous surveillerons la situation de près et dévoilerons un nouveau guide pour les conférences téléphoniques si nécessaire.

Sur ce, je voudrais terminer ma présentation. Merci beaucoup.

Le prochain chef de programme est le Dr Hirose, chef du département de gestion du portefeuille R&D, qui présente le pipeline de développement.

————————————————– ——————————

Minoru Hirose, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – Chef de département pour la gestion de portefeuille R&D (2)

————————————————– ——————————

C'est Hirose qui parle. Je décrirai le pipeline de développement au premier trimestre.

Veuillez vous reporter à la page 18 pour les projets en oncologie et os et articulations du 23 avril. Les étoiles rouges indiquent les mises à jour depuis l'orientation précédente, bien que les projets individuels soient décrits dans les diapositives suivantes.

En oncologie, 2 projets de développement interne ainsi que 2 projets sous licence Roche ont entamé des études de phase I. De plus, OBP-301, autorisé par Oncolys BioPharma l'année dernière, a été rajouté au pipeline pendant la phase II. Le RG6058, le tiragolumab, a migré vers la phase III. L'association de Tecentriq et d'Avastin est indiquée pour le cancer du foie non traité ou métastatique.

Veuillez vous rendre à la page 19, qui décrit les reins, l'auto-immunité, la neurologie et d'autres domaines. En neurologie, RG7906, ralmitaront a commencé, avec la licence de Roche, des études de phase II.

La page 20 présente d'importants flux d'actualités au premier trimestre. Premièrement, Rozlytrek a été approuvé pour une indication supplémentaire de cancer du poumon non à petites cellules ROS1 fusion-positif, non traitable, avancé ou récurrent. Sur la base des résultats de l'étude menée par un enquêteur national, Alecensa a été approuvé pour une indication supplémentaire de lymphome anaplasique à grandes cellules positif, récidivant ou réfractaire à la fusion ALK. Dans le comité d'examen des demandes de développement de médicaments / indications non approuvés, Rituxan a été favorablement évalué et approuvé pour une indication supplémentaire de purpura thrombocytopénique thrombotique acquis.

Puis sous projets archivés. Après une étude de phase III appelée IMbrave150 pour le CHC non traité, avancé ou récurrent, l'association Tecentriq et Avastin a soumis une demande en février. L'indication était éligible pour une évaluation prioritaire ce mois-ci. En tant que test de biopsie liquide qui fournit un profilage génomique complet pour les tumeurs solides, F1L CDx a demandé une approbation de production et de commercialisation. Pendant le développement de la phase, l'anticorps anti-TIGIT, le tiragolumab, en combinaison avec Tecentriq, a migré vers la phase mondiale III pour SCLC et NSCLC. Ralmitaront, autorisé par Roche, a commencé un essai mondial de phase II pour l'indication attendue de la schizophrénie. Dans le cadre des nouvelles nouvelles du pipeline, le virus oncolytique, OBP-301, a lancé une étude nationale de phase II sur le cancer de l'œsophage en radiothérapie. STA551, développé en interne, a commencé l'étude de phase I pour les tumeurs solides. J'expliquerai les détails de ce projet plus tard.

AMY109, développé pour l'endométriose, a également commencé des études de phase I pour les tumeurs solides. Le glofitamab, autorisé par Roche, a commencé une étude nationale de phase I pour les tumeurs hématologiques, que j'expliquerai en détail plus tard. RG6171, un régulateur sélectif à la baisse des récepteurs aux œstrogènes, a commencé une étude domestique de phase I pour l'indication attendue d'un cancer du sein hormonal positif.

Au cours du développement, les résultats de l'étude IMvigor010 ont montré que la monothérapie Tecentriq n'a montré aucune amélioration significative du critère de survie sans maladie en tant qu'adjuvant pour le carcinome urothélial musculaire invasif. Ainsi, le développement a été interrompu.

Sous désignation, RG6042, Tominersen, a été désigné comme médicament orphelin par MHLW pour l'indication attendue de la maladie de Huntington. Tominersen est un oligonucléotide antisens conçu pour inhiber la production de protéine huntingtine exprimée par le gène qui cause la maladie de Huntington. Actuellement, des études mondiales de phase III sont en cours. Dans une étude domestique de phase II pour l'association du polatuzumab vedotin, en association avec la bendamustine et le rituximab sur un lymphome à grandes cellules B diffus et récurrent ou réfractaire, une rémission complète a été obtenue comme critère d'évaluation. Sur la base des résultats, ainsi que des résultats des études mondiales de phase III, nous prévoyons de soumettre une demande.

Lors d'une conférence médicale, nous avons présenté les données des résultats à 1 an de l'étude SUNFISH Part 2 chez des patients âgés de 2 à 25 ans atteints d'atrophie musculaire spinale de type 2 ou 3. Le groupe riz-administré par rapport au groupe placebo a montré une amélioration statistiquement significative du changement de la fonction motrice de base 12 mois après la première dose.

Entre autres, le némolizumab, l'anticorps anti-récepteur de l'IL-31, non homologué à Galderma. Les résultats de l'étude de phase II pour le prurigo nodularis, ou PN, ont été publiés dans le New England Journal of Medicine. Je vous montrerai les détails plus tard.

Pour étudier la possibilité de soulager la pneumonie au COVID-19 avec Actemra, une étude mondiale de phase III a été lancée à l'étranger et un examen d'un plan d'essai clinique a été soumis au Japon. Je vais l'expliquer dans la diapositive suivante.

Veuillez passer à la page 21. Comme vous le savez peut-être dans la couverture médiatique, COVID-19 provoque des symptômes graves par une réponse immunitaire excessive. L'IL-6 est l'une des cytokines impliquées dans la réponse immunitaire. Par conséquent, les attentes d'Actemra, un anticorps anti-récepteur de l'IL-6, augmentent. Au milieu de la situation, l'essai de phase III de Roche, COVACTA, a commencé avec un objectif d'environ 330 patients adultes admis pour une pneumonie grave au COVID-19. Il existe un essai de phase III randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo pour évaluer l'innocuité et l'efficacité d'Actemra plus les soins standard par rapport au placebo plus les soins standard. Les critères d'évaluation primaires et secondaires comprennent l'état clinique, la mortalité, la ventilation mécanique et l'unité de soins intensifs. Entre-temps, nous avons soumis une notification d'essai clinique pour mener une étude nationale en préparation des patients admis dans les hôpitaux atteints d'une pneumonie sévère au COVID-19. Notre objectif est de commencer les inscriptions dès que possible lorsque la préparation est terminée, avec une soumission cible avant la fin de cet exercice.

Vient ensuite le résultat d'un essai de phase II pour le némolizumab dans la PN mené par Galderma. Veuillez vous référer à la page 22. Les causes possibles de la maladie sont les maladies atopiques, les allergies, les infections, les lésions rénales et hépatiques. Cependant, les détails sont inconnus. La PN se caractérise par plusieurs nodules et papules symétriquement distribués, hautement prurigineux, hyperkératosiques, érosifs ou à crête. Actuellement, les possibilités de traiter les démangeaisons chroniques graves et les lésions cutanées sont limitées, ce qui réduit la qualité de vie du patient.

La page 23 montre les résultats de l'étude de phase II de 70 patients atteints de PN modérée à sévère. Le critère principal était l'amélioration du PP-NRS à la semaine 4. Le groupe administré avec le némolizumab a montré une amélioration du NRS, à partir de la semaine 1, avec une amélioration d'environ 50% au cours de la semaine 4. À l'IGA 0/1, taux de réussite clair ou presque clair après 18 semaines, le groupe administré a atteint près de 42% contre 9,3% dans le groupe placebo. La tolérance était égale aux niveaux déjà confirmés. Dans l'ensemble, le némolizumab a été décrit comme un traitement révolutionnaire par la FDA. Galderma se prépare actuellement pour une étude de phase III.

Permettez-moi ensuite de présenter OBP-301 à la page 24. Nous avions précédemment annoncé le comportement de ce produit lors de sa licence. Il s'agit d'une préparation virale qui recombine le promoteur de la télomérase, hTERT, dont l'expression est souvent élevée dans les cellules cancéreuses. Ainsi, il peut se propager spécifiquement dans les cellules cancéreuses, provoquant une oncolyse exerçant une forte activité antitumorale. En revanche, il ne peut pas se propager dans des cellules normales, qui n'ont pas ou presque pas d'activité télomérase. Comme l'indique la diapositive, Oncolys BioPharma mène actuellement diverses études, au Japon et à l'étranger. Selon l'accord de licence, Chugai a commencé une étude domestique de phase II sur le cancer de l'œsophage, associée à la radiothérapie.

Veuillez vous référer à la page 25, qui décrit la synergie associée à la radiothérapie. La radiothérapie accumule des mutations en endommageant l'ADN, entraînant la mort cellulaire. Cependant, il existe un mécanisme de défense connu sous le nom de réponse aux dommages à l'ADN, qui déclenche la liaison du complexe MRN à un site d'ADN endommagé, active l'ATM, ce qui entraîne une suspension du cycle cellulaire ainsi qu'une activation de la réparation de l'ADN. C'est cette réparation de l'ADN qui réduit l'effet de la radiothérapie. Lorsque OBP-301 infecte une cellule, E1b55k devrait s'exprimer pour favoriser la dégradation du complexe MRN, bloquant ainsi la réparation de l'ADN et améliorant la radiosensibilisation.

Veuillez passer à la page 26. STA551 est un produit de pipeline propriétaire basé sur notre technologie Switch Antibody. Comme annoncé dans les informations sur la technologie des anticorps en décembre de l'année dernière, le changement d'anticorps se lie à l'antigène uniquement en présence d'un métabolite de petite molécule hautement concentré, spécifique au tissu de la maladie. Il ne se lie pas à l'antigène dans aucun tissu qui n'a qu'une faible concentration de molécule de commutateur, alors qu'il se lie à l'antigène dans le tissu de la maladie où la molécule de commutateur est présente en concentration élevée. Par conséquent, il devrait réduire les effets secondaires et améliorer les effets thérapeutiques grâce à ce mécanisme. Nous avons commencé l'étude de phase I dans les tumeurs solides.

La page 27 montre le RG6026, glofitamab, autorisé par Roche. RG6126 (sic) (RG6026) est un anticorps monoclonal bispécifique humanisé dirigé contre CD20 et CD3. Le format d'anticorps 2: 1 offre une capacité de liaison élevée. Ainsi, il devrait exercer une forte activité en présence d'anti-CD20 résiduel des lignes de traitement précédentes. Une étude à l'étranger est en cours sur les lymphomes récurrents ou réfractaires qui ne sont pas hodgkiniens. Nous avons également commencé une étude nationale de phase I.

La page 28 montre les soumissions projetées.

Sur ce, je voudrais terminer ma présentation. Merci beaucoup.

================================================== ==============================

Questions et réponses

————————————————– ——————————

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, approvisionnement, Dig. Stratégie et informatique Sol. (1)

————————————————– ——————————

Merci de votre attention. Nous aimerions maintenant passer le reste du temps à poser des questions. La première question est posée par M. Yamaguchi de Citigroup Global Markets Japan.

————————————————– ——————————

Hidemaru Yamaguchi, Citigroup Global Markets Japan Inc., Division de la recherche – MD et analyste (2)

————————————————– ——————————

Hé, tu m'entends?

————————————————– ——————————

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, approvisionnement, Dig. Stratégie et informatique Sol. (3)

————————————————– ——————————

Oui.

————————————————– ——————————

Hidemaru Yamaguchi, Citigroup Global Markets Japan Inc., Division de la recherche – MD et analyste (4)

————————————————– ——————————

La première question concerne Actemra. En raison de COVID-19, les ventes locales d'Actemra à l'étranger ont augmenté, en particulier celles aux États-Unis ont bondi de 40% au premier trimestre. Il y a 2 questions connexes. Je soupçonne que les ventes continueront de croître à l'avenir, et vos résultats d'exportation au premier trimestre ne reflètent pas directement l'augmentation. Mais avez-vous, en collaboration avec Roche, commencé à augmenter la production d'Actemra, à condition que les exportations augmentent même si elles ne sont pas encore reflétées dans les chiffres?

Ensuite, Roche a présenté hier une carte indiquant qu'elle produira Actemra dans ses usines du monde entier. Cependant, je crois qu'Actemra étant votre produit, peu importe qui produira et où, les revenus d'exportation et de redevances seront attribués à Chugai même lorsque les transactions ont lieu dans le groupe Roche. Ma compréhension est-elle correcte?

————————————————– ——————————

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, approvisionnement, Dig. Stratégie et informatique Sol. (5)

————————————————– ——————————

Merci pour vos questions. Itagaki parle. Hier, le groupe Roche a annoncé ses résultats du premier trimestre, déclarant que les ventes mondiales d'Actemra avaient bondi de 30% d'une année sur l'autre. Mais les résultats à l'exportation de la société vers Roche au premier trimestre ont été négatifs, impactés par le raffermissement du yen malgré un volume inchangé.

Lorsqu'on lui a demandé si nos exportations augmenteraient, en raison des ventes externes de Roche, comme vous le savez, en ce qui concerne COVID-19, les ventes de Roche augmentent même lorsqu'un essai clinique ne fait que commencer. Cela peut indiquer que les ventes sont motivées par l'utilisation potentielle de l'étiquette ou le stockage des stocks. Maintenant, notre exportation d'Actemra vers Roche se fait actuellement pour l'indication de la polyarthrite rhumatoïde ou de la polyarthrite rhumatoïde, et il n'est pas vrai que les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde à traiter augmentent soudainement. Donc en théorie, nos exportations n'augmenteront pas à cause de COVID-19. Mais compte tenu de la demande potentielle d'utilisation hors AMM sur le marché, le volume pourrait augmenter plus que prévu. En termes de valeur à l'exportation, cependant, nous ne pouvons pas dire cela. En ce qui concerne l'utilisation hors AMM, nous n'avons rien à dire car il n'est pas approuvé pour sa sécurité ou son efficacité.

En dehors de cela, ils disent qu'ils commencent un essai clinique pour COVID-19, et le prix à l'exportation pour Actemra à utiliser dans les essais cliniques sera fixé différemment que lorsqu'il est utilisé à des fins commerciales. Bien que le volume doive être augmenté, il n'entraîne pas nécessairement ce type d'augmentation de la valeur des ventes sur la base du prix unitaire commercial. Après l'approbation du COVID-19 au cours du deuxième trimestre ou après, selon le moment où il est approuvé, nous ne pouvons pas dire quel sera le prix de remboursement ou le prix de détail. Dans certains cas, la substance peut être stockée, mais nous ne connaissons pas le coût du stockage. En bref, comme nous ne connaissons pas le prix de détail, nous ne pouvons pas non plus dire le prix à l'exportation de l'unité. Il y a donc tellement de choses que nous ne savons pas maintenant. Cependant, le volume devrait augmenter par rapport à l'année dernière.

En ce qui concerne la production, Roche a déclaré hier que, comme le volume des ventes devrait augmenter, ils se prépareront à un approvisionnement suffisant. La présentation a montré les sites de production mondiaux pour Roche. Mais ils n'ont pas dit qu'Actemra serait produit sur ces sites. Nous pensons que la diapositive montre le réseau de sites de production de biologie de Roche. Comme Actemra est le propre produit de Chugai, c'est une voie de livraison pour Chugai qui produit et exporte des API et des produits médicamenteux. Je pense que nous l'avons expliqué auparavant, mais nous produisons des API non seulement sur nos sites de production nationaux, mais aussi sur certains sites de production mondiaux du groupe Roche. Je pense que Roche a déclaré hier que cela fonctionnerait pour augmenter la capacité de production d'Actemra de 50%. Et de notre côté, nous voulons faire de notre mieux pour assurer une offre stable pour répondre à la demande d'utilisation chez les patients COVID-19 en s'associant à Roche.

————————————————– ——————————

Hidemaru Yamaguchi, Citigroup Global Markets Japan Inc., Division de la recherche – MD et analyste (6)

————————————————– ——————————

Je vois. Une clarification. Je comprends que l'usine de San Francisco est utilisée pour la production d'injection sous-cutanée. Y aura-t-il de l'argent auquel vous aurez droit lors de la fabrication par Genentech?

————————————————– ——————————

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, approvisionnement, Dig. Stratégie et informatique Sol. (7)

————————————————– ——————————

Cela signifie que nous sous-traitons la production à Genentech.

————————————————– ——————————

Hidemaru Yamaguchi, Citigroup Global Markets Japan Inc., Division de la recherche – MD et analyste (8)

————————————————– ——————————

D'accord. Sous-traitance à Genentech. Je vois. Ma deuxième question concerne STA551. Il utilise la technologie Switch Antibody. Dans cette étude, Tecentriq est utilisé en combinaison pour une tumeur solide métastatique avec un bon nombre de patients inscrits, 188, si je me souviens bien. Quel type de plan d'action est utilisé? Bien sûr, vous devez le tester pour le savoir. Mais pouvez-vous nous dire s'il s'agit d'un anticorps interrupteur classique utilisé pour certaines tumeurs solides, ou si vous utilisez un anticorps interrupteur spécifique à une tumeur solide particulière?

————————————————– ——————————

Minoru Hirose, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – Chef de département pour la gestion de portefeuille R&D (9)

————————————————– ——————————

Hirose parle. Je crains que nous ne révélions pas la marche à suivre jusqu'à présent, à votre première question. Pour répondre à votre deuxième question, à l'avenir, selon les résultats de la recherche, s'il y a une concentration élevée de la molécule de commutation dans le tissu tumoral d'un type de tumeur particulier, il peut s'agir d'un anticorps de commutation qui lui est spécifique. Mais pour le moment, nous ne nous concentrons pas sur un type de tumeur particulier.

————————————————– ——————————

Hidemaru Yamaguchi, Citigroup Global Markets Japan Inc., Division de la recherche – MD et analyste (10)

————————————————– ——————————

Je vois. Comment lisez-vous le nom, S-T-A ou STA?

————————————————– ——————————

Minoru Hirose, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – Chef de département pour la gestion de portefeuille R&D (11)

————————————————– ——————————

En interne, nous appelons cela S-T-A.

————————————————– ——————————

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – Finansdirektør & EVP – Fin. & Acct., Corp. Kommunikasjon, innkjøp, Dig. Strategi og IT Sol. (12)

————————————————– ——————————

Takk skal du ha. Det neste spørsmålet er fra Mr. Sakai fra Crédit Suisse Securities.

————————————————– ——————————

Fumiyoshi Sakai, Crédit Suisse AG, forskningsavdeling – forskningsanalytiker (13)

————————————————– ——————————

Hallo. Sakai snakker. Kan du høre meg?

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (14)

——————————————————————————–

Oui.

——————————————————————————–

Fumiyoshi Sakai, Crédit Suisse AG, Research Division – Research Analyst (15)

——————————————————————————–

I just want to ask for clarifications on numbers. On Page 4, the royalties and profit sharing for the quarter is indicated as JPY 26.4 billion. And moving to Page 6, the slide shows the increase in income for Hemlibra and increase in onetime income totaled JPY 18.3 billion. Then if you jump to Page 9, the actual result from January through March is indicated at JPY 17.4 billion for Hemlibra transactions. Earlier, I thought Mr. Itagaki said JPY 18.3 billion is the royalty income for Hemlibra and other related income.

Can you sort them out again for me, do I understand correctly that the total amount of royalty income includes JPY 17.4 billion, which is a total of ordinary royalty on Hemlibra and price adjustment for the previous year? Where did JPY 18.3 billion come from? Could you explain more?

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (16)

——————————————————————————–

Please take a look at Page 4 again. JPY 18.3 billion is the growth in the total of royalties and other operating income. Of this amount, royalty and profit sharing income grew by JPY 12.7 billion and other operating income grew by JPY 5.6 billion. The total growth is JPY 18.3 billion. Then on Page 6, JPY 18.3 billion mainly consists of increase in income for Hemlibra, which is royalty income, including what we call royalty 2 or adjustments on the initial supply price as well, an increase in onetime income. Therefore, JPY 18.3 billion includes all increases in royalty income, royalty 2 and profit sharing.

——————————————————————————–

Fumiyoshi Sakai, Crédit Suisse AG, Research Division – Research Analyst (17)

——————————————————————————–

Then am I correct to understand that the JPY 17.4 billion in the actual result for January through March is the total growth of royalty income on Hemlibra and adjustments for shipments made last year?

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (18)

——————————————————————————–

Oui.

——————————————————————————–

Fumiyoshi Sakai, Crédit Suisse AG, Research Division – Research Analyst (19)

——————————————————————————–

I believe the ordinary royalty income can be calculated by multiplying a certain percentage to the Roche sales and the adjustment is the difference from that number. Then I should not be asking this question by now, but is there a 3-month time lag between recognition of sales by Roche and of income by your company?

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (20)

——————————————————————————–

Well, it may be difficult to say because you take the 3 months average. You're talking about the time lag between our exports and sales by Roche?

——————————————————————————–

Fumiyoshi Sakai, Crédit Suisse AG, Research Division – Research Analyst (21)

——————————————————————————–

No. I am talking about your royalty income and sales by Roche.

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (22)

——————————————————————————–

Then there is no time lag, because we received royalty between January and December this year for the sales posted by Roche between January and December.

——————————————————————————–

Fumiyoshi Sakai, Crédit Suisse AG, Research Division – Research Analyst (23)

——————————————————————————–

I see. My last question is quite simple. And if you were to answer that by yes or no, the answer will be probably no. It's about COVID-19. The antibody test often talked about. Roche uses its cobas to provide diagnostic test. I would assume your company has no relation with Roche Diagnostics in Japan. But in terms of antibody tests, are you not considering any initiative, including something related to Actemra?

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (24)

——————————————————————————–

With regard to diagnostics, RDKK has the marketing right in Japan. Therefore, we are not involved.

The next question is from Mr. Wakao of Mitsubishi UFJ Morgan Stanley.

——————————————————————————–

Seiji Wakao, Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities Co., Ltd., Research Division – Senior Analyst (25)

——————————————————————————–

Wakao from Mitsubishi. I have 2 questions regarding COVID-19 and Actemra. It may be difficult to foresee now, but suppose you export Actemra for COVID-19, is the trigger or milestone for you to start increasing exports or preparing for increasing production a positive result from the Phase III clinical trial, COVACTA, which Roche is conducting currently. The result of the study is expected to come out in June, and if it turns out to be positive, the volume is likely to increase. So depending on the result, if it is positive, is there a possibility to see a significant increase in exports between July and September or October and December? So the volume and time line are my question.

And in terms of the amount of use per patient, since the current clinical trial employs a dosing regimen of up to twice per day per patient, it will be quite limited compared to ordinary dosing of Actemra. But on the other hand, if you look at the sales of Actemra between January and March, though it is not clear to what extent the result was impacted by COVID-19. I was under the impression that the number was much more than originally expected given the sales trend last year. Was it because there was global efforts to stockpile the drug, especially in the U.S. and Europe, in case the condition of the patients become severe? Or am I wrong in my assumption of the amount of use per patient for COVID-19? If there is any insight that you can share with us, that will be appreciated.

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (26)

——————————————————————————–

Itagaki speaking. The clinical study Roche is leading currently is expecting the result to become available early summer instead of June. Obviously, as a Roche Group member, if we wait until the result to come out and then try to figure out how to shore up the production, we would be too late. Therefore, we will work to be fully prepared for the production. But everything will depend on how Roche will come up with the demand forecast and place export orders with us. Will it be before early summer or after? We simply do not know right now and are not in a position to answer that question.

With regard to how it will be used, we are still at the clinical study phase. And the only thing we can tell for now is that it will be different from the dosing for RA and it is not the kind of indication the drug will continue to be used permanently.

As for the price, again, there are so many unknowns. We can only guess whether a 30% increase in Actemra sales was because of COVID-19 outbreak. But considering the fact that RA patients are not increasing that much, obviously, we suspect there may have been off-label use or building up of inventories in advance in the market. But beyond that, we cannot tell for sure.

——————————————————————————–

Seiji Wakao, Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities Co., Ltd., Research Division – Senior Analyst (27)

——————————————————————————–

I see. My second question is about the status of Hemlibra. With regard to U.S. and Europe, I believe we should look at the earnings results of Roche. But in Japan, sales in the first quarter seems to be flat from the previous quarter. But if sales between January and March were at this level, considering that there would be the impact of the 15% price cut in April, the first quarter looks a bit weak. Could you give us your take on this?

You also mentioned a possible slowdown in taking up new patients in the future due to the impact from COVID-19. But have you been so far witnessing any slowdown in increase of new patients for Hemlibra because of the stay-at-home restriction to stem the outbreak of COVID-19 in Japan?

——————————————————————————–

Shinji Hidaka, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – VP & Head of Marketing & Sales Division (28)

——————————————————————————–

Hidaka, the General Manager of Marketing and Sales division, speaking. With regard to progress in the first quarter for Hemlibra, although in March, there may have been some impact from COVID-19, we were only slightly behind the stretched target, but the gap would have been small enough for us to try and manage to catch up with if we did not have COVID-19 breakout.

On the other hand, as you know, Hemlibra requires weekly dosing during the introduction. And in some hospitals, patients are requested to be hospitalized for the purpose of education. Therefore, as some beds are being converted into those dedicated for COVID-19 patients, there are hospitals that are postponing the decision to switch patients to Hemlibra for the time being, honestly speaking. Therefore, if the outbreak of COVID-19 is prolonged, we assume that there will be an impact on our efforts to win new patients for Hemlibra.

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (29)

——————————————————————————–

Next, Kohtani-san from Nomura Securities.

——————————————————————————–

Motoya Kohtani, Nomura Securities Co. Ltd., Research Division – Senior Analyst (30)

——————————————————————————–

Can you hear me?

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (31)

——————————————————————————–

Oui.

——————————————————————————–

Motoya Kohtani, Nomura Securities Co. Ltd., Research Division – Senior Analyst (32)

——————————————————————————–

I have a quick question on expenses. Expenses were spent slower than expected. I assume that sales promotion fees declined after March. How much did it fall? How did it impact on the overall expenses, if you could tell? That will help us forecasting an expected fall in Q2.

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (33)

——————————————————————————–

Itagaki speaking. The impact is even greater in April. After the state of emergency declaration, numerous events had to be canceled. However, that does not mean it costs us nothing. We paid cancellation fees to the venues that we booked in Q1. However, we think that the net amount will not exceed the initial budget.

In addition, we are discussing whether we can spend more on digital and IT technologies to arrange internal events. At this stage, we cannot issue any guidance to estimate the exact amount. When we announce Q2 business results, we'd like to update you on new topics after examining the situation at that time.

——————————————————————————–

Motoya Kohtani, Nomura Securities Co. Ltd., Research Division – Senior Analyst (34)

——————————————————————————–

So the impact during Q1 was in the order of a few hundred million yen? Am I right?

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (35)

——————————————————————————–

Somewhere around or slightly below JPY 100 million, I think.

——————————————————————————–

Motoya Kohtani, Nomura Securities Co. Ltd., Research Division – Senior Analyst (36)

——————————————————————————–

I understand. On Hemlibra, Yamaguchi-san before may raised the similar question. Please tell me if I misunderstand anything. Roche pays Chugai royalty on their sales for the ones developed by Chugai and purchases API, but royalty is paid only for the ones produced at the Genentech plant. Am I wrong?

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (37)

——————————————————————————–

You were talking about Actemra?

——————————————————————————–

Motoya Kohtani, Nomura Securities Co. Ltd., Research Division – Senior Analyst (38)

——————————————————————————–

Oui.

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (39)

——————————————————————————–

Chugai has the right to manufacture the product. Part of API manufacturing is consigned to Genentech. For the outsourced API, we purchase the amount. Then we combine that with the API that we produce in-house. We formulate the product to export to Roche. We then receive a margin for the exports as well as royalty revenue on their global sales. That is the mechanism we have in place. So Roche and Genentech is whom we outsource. Thus, we do receive margin and royalty from them under the scheme.

——————————————————————————–

Motoya Kohtani, Nomura Securities Co. Ltd., Research Division – Senior Analyst (40)

——————————————————————————–

I understand. My last question is on SERD, RG6171, which advanced to Phase I. Why are you working on SERD at this timing? I understand that this is a new SERD. We already have Faslodex, which is a rather inconvenient intramuscular injection, I must admit. I also understand that ER-positive breast cancer may be a large market to tap into. But what makes your new drug unique or novel? Is it effective for ESR 1 mutation? Could you please elaborate?

——————————————————————————–

Minoru Hirose, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – Department Manager of R&D Portfolio Management Dept. (41)

——————————————————————————–

This is Hirose speaking. As you rightly said, it is a selective estrogen receptor downregulator, and there is already a product available in the market. But RG6171 is an oral agent. That is why we started a clinical trial. The biggest concern with the ER-positive hormone agent is that there is an escape route, which is known as ESR1 mutation.

——————————————————————————–

Motoya Kohtani, Nomura Securities Co. Ltd., Research Division – Senior Analyst (42)

——————————————————————————–

Irrespective of that, however, do you think that your oral administration will offer a greater convenience than the currently cumbersome intramuscular drug?

——————————————————————————–

Minoru Hirose, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – Department Manager of R&D Portfolio Management Dept. (43)

——————————————————————————–

Oui. You are right.

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (44)

——————————————————————————–

Next, Mr. (Oogane) from Nikkei.

——————————————————————————–

Unidentified Analyst, (45)

——————————————————————————–

Can you hear me well?

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (46)

——————————————————————————–

Oui.

——————————————————————————–

Unidentified Analyst, (47)

——————————————————————————–

This is (Oogane) speaking from Nikkei. I have a question on your financial status. You are debt free and cash rich right now. So I am sure you are all right. But with the prospect of persisting COVID-19 impact, are you considering or actually taking financial measures at this stage?

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (48)

——————————————————————————–

We are cognizant of the importance of cash visibility especially during the time like this. Net cash plans significantly from the year-end to March because of income tax payment and year-end dividend payments. As you can see, the line below operating cash in, major creditors are Roche and other large wholesalers in Japan. Thus, our cash inflow will not be significantly impacted.

Having said that, though, we are taking measures to deal with potential financial risks in our relationship with the financial institutions. Although I cannot disclose the details, we are confident that we remain all right.

——————————————————————————–

Unidentified Analyst, (49)

——————————————————————————–

Is my understanding correct that you are not planning to set any commitment line or anything in an immediate future?

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (50)

——————————————————————————–

Oui. That is right.

——————————————————————————–

Unidentified Analyst, (51)

——————————————————————————–

And your major creditor is Roche. So you're all right at this stage. Am I right?

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (52)

——————————————————————————–

Oui. Next is Mr. Hashiguchi from Daiwa Securities.

——————————————————————————–

Kazuaki Hashiguchi, Daiwa Securities Co. Ltd., Research Division – Research Analyst (53)

——————————————————————————–

This is Hashiguchi speaking. I'd like to ask COVID-19 impact on sales. You mentioned the penetration of new products and additional indications as a topic. Does that mean you do not foresee a major impact on existing products for existing indications?

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (54)

——————————————————————————–

This is Itagaki speaking. It is a difficult question. For example, we cannot tell whether Cancer Institute Hospital, for example, can perform as many surgeries as before. Our existing products may suffer decreased prescriptions and volumes with COVID-19 measures in place, such as securing oncology wards and restricting outpatient visits. As I mentioned earlier, we cannot tell how much impact we will face at when. However, I'd like to reiterate the fact that the majority of our products are for HPs and that our GP products can be prescribed for a long period of time. We therefore predict that the impact will be minor unlike other companies with a different product mix.

——————————————————————————–

Kazuaki Hashiguchi, Daiwa Securities Co. Ltd., Research Division – Research Analyst (55)

——————————————————————————–

On clinical trials and drug discovery research, you mentioned the possibility of delay. Could you clarify which projects are more likely to delay and which are less likely to delay?

——————————————————————————–

Minoru Hirose, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – Department Manager of R&D Portfolio Management Dept. (56)

——————————————————————————–

This is Hirose speaking. I suppose clinical studies for immune diseases will have difficulties with recruiting subjects at this time out of concerns for patient safety. Also, we need to minimize the impact on study sites as well as health care workers when we launch studies. On the discovery side, late-stage projects will be prioritized, and non-urgent items will be deferred to adjust R&D activities.

——————————————————————————–

Kazuaki Hashiguchi, Daiwa Securities Co. Ltd., Research Division – Research Analyst (57)

——————————————————————————–

When you mention clinical studies for immune diseases, do they include cancer immunotherapy as well?

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (58)

——————————————————————————–

We'd like to refrain from commenting on specific R&D projects.

We would like to entertain our last question, Mr. Muraoka from Morgan Stanley.

——————————————————————————–

Shinichiro Muraoka, Morgan Stanley, Research Division – Research Analyst (59)

——————————————————————————–

This is Muraoka from Morgan Stanley. I have questions pertaining to Actemra for COVID-19. Of the severe cases, I wonder what percentage needs to use Actemra to prevent a possible cytokine storm. Could you please share any referenced ballpark figure? Also, Mr. Itagaki referred to a possibility of government stockpiling of Actemra. But because Actemra is a protein formulation, I suspect that it has a short — relatively short shelf life. Could you please tell us whether it can actually be stored for a long time?

——————————————————————————–

Minoru Hirose, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – Department Manager of R&D Portfolio Management Dept. (60)

——————————————————————————–

This is Hirose speaking. Regarding the percentage of patients who will need the drug, according to the data from China, severe cases account for 19% of the overall cases. Having said that, though, the question is what percentage of that 19% will be considered for administering Actemra. I am afraid I do not have any specific number to answer that question.

On your second point, for the stockpiling. Actemra formulation has a 36-month shelf life. API has its own shelf life as well. We need to factor in those 2 when we plan for the product supply.

——————————————————————————–

Shinichiro Muraoka, Morgan Stanley, Research Division – Research Analyst (61)

——————————————————————————–

One last quick question, on your sales activities. Considering the impact of COVID-19, how likely are you to incorporate e-detailing activities going forward?

——————————————————————————–

Shinji Hidaka, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – VP & Head of Marketing & Sales Division (62)

——————————————————————————–

I am Hidaka from Sales department. As you pointed out, we generally refrain from visiting medical facilities at this stage. However, if physicians require, we can e-mail them and offer web-based meetings. We will also consider leveraging e-detailing and utilizing paid media so that we can combine multiple avenues going forward.

——————————————————————————–

Toshiaki Itagaki, Chugai Pharmaceutical Co., Ltd. – CFO & EVP – Fin. & Acct., Corp. Communication, Purchasing, Dig. Strategy & IT Sol. (63)

——————————————————————————–

Thank you very much.

(Statements in English on this transcript were spoken by an interpreter present on the live call.)

Transcription révisée des gains 4519.T ou présentation des gains du 23 au 20 avril à 9h00 GMT
4.9 (98%) 32 votes