Une lettre aux parents du lycée.

Cela est peut-être dû au fait de travailler dans une région à faible niveau socioéconomique où les étudiants n'apprécient pas nécessairement l'éducation ou ne se soucient pas autant de leurs résultats. À mon école, je dirais que les enseignants travaillent plus de 80% de leurs élèves, et chaque année, je pense que c'est ma tête sur la planche à découper lorsque mes élèves ne respectent pas la moyenne victorienne des crédits d'anglais.

L'école, le gouvernement et les médias sont toujours à la recherche de réponses et il semble toujours que l'accent soit mis sur les enseignants. Que peut vous faire plus pour soutenir ces étudiants? Pour améliorer les résultats?

Les pierres d'anxiété habituelles qui sont toujours présentes dans mon estomac se transforment en pierres et m'alourdissent au point que je considère sérieusement ma décision de devenir professeur.

Récemment, les médias ont battu la déclaration du Premier ministre victorien Daniel Andrews de garder les étudiants à la maison, citant un certain nombre d'études du Département fédéral de l'éducation, selon lesquelles "les étudiants vulnérables pourraient prendre du retard en raison des mesures COVID-19". .

Le message que je reçois de titres comme ceux-ci est que les enseignants échouent. Bien que je passe environ cinq heures de sommeil par nuit en moyenne, que je réponde aux courriers électroniques à 22 heures et que je passe des heures et des heures devant mon ordinateur, gênant de savoir comment je peux au mieux «enseigner» aux élèves à répondre aux exigences du programme d'études, mal.

Si je suis honnête, je risquerais volontiers ma santé pour retourner à l'école. Je ferais n'importe quoi pour être devant la classe pour soutenir mes élèves parce que je me soucie tellement que ma santé mentale en souffre.

Je demande donc à tout le monde d'en profiter. Bien sûr, les résultats et l'éducation des élèves ont souffert cette année, tout comme l'économie a souffert, tout comme le taux d'emploi a souffert. Pourquoi? Parce que ça ne peut pas être aidé.

Parents, nous faisons de notre mieux pour soutenir et éduquer vos enfants. Je sais que mes résultats vont être terribles et cela me brise le cœur pour les étudiants qui essaient.

Je vous demande de faire plaisir aux enseignants et aux élèves cette année en reconnaissant que la baisse des notes et le manque de progrès des élèves ne sont pas une faute – sauf pour cette pandémie.

Image vedette: Getty.

Une lettre aux parents du lycée.
4.9 (98%) 32 votes